Publié le : 23 mars 20236 mins de lecture

Si vous envisagez de remplacer votre équipement ou si vous avez simplement besoin d’un nouvel investissement pour votre entreprise, plusieurs options de financement s’offrent à vous. Mais depuis quelques années, de plus en plus d’entreprises se tournent vers le leasing. Découvrez dans les lignes qui suivent les critères à prendre en compte pour choisir entre le leasing et le crédit pour votre entreprise.

Considérez les avantages du leasing !

Si vous vous tournez vers le leasing de matériel, sachez que vous pouvez en tirer de nombreux avantages. En effet, le crédit-bail immobilier ne nécessite aucun apport de la part du créateur. En revanche, c’est une solution de financement de matériel professionnel qui alloue un apport de 100% du montant de l’investissement.

Vous pouvez certes être amené à régler un dépôt de garantie avec un loyer d’avance au début de votre contrat. Mais par rapport à la solution classique de financement de matériel professionnel qu’est la banque, elle est plus avantageuse.

Par la suite, si vous décidez de vendre en crédit-bail matériel professionnel, votre loyer fait partie des charges qui seront déduites du bénéfice imposable de votre entreprise. De plus, votre avantage fiscal peut être plus important et la durée de remboursement peut également être réduite.

Ainsi, sachez que pour l’investissement dans du matériel soumis à une obsolescence rapide comme le matériel informatique et le matériel de bureau, il est fortement conseillé de se tourner vers le leasing.

Ensuite, le leasing vous permet de réduire l’écart qui peut exister entre la TVA collectée et la TVA que vous devez payer. Et si les équipements que vous achetez sont endommagés, ils seront remplacés sans frais pendant la durée de votre contrat. S’ils nécessitent un entretien, le coût de cet entretien sera inclus dans le loyer que vous avez convenu avec le bailleur.

Enfin, sachez que les biens financés par leasing ne figurent généralement pas à l’actif du bilan de l’entreprise, puisqu’il s’agit juridiquement d’un contrat de location. Cela vous aidera à dissimuler les dettes de votre entreprise et à lui donner une meilleure image.

Tenir compte des limites de l’offre !

Afin de choisir le bon leasing pour votre matériel, vous devez cependant tenir compte des limites de ces offres. En effet, la location financière d’équipements professionnels a un coût.

Par exemple, vous devez payer des frais de dossier, des frais de garantie, des loyers ou un premier loyer majoré, une assurance et une valeur d’achat finale. Additionnés, ces différents frais peuvent s’avérer plus onéreux que les frais liés à une demande de prêt bancaire classique.

Ensuite, il faut également noter que la location financière d’équipements professionnels nécessite l’utilisation initiale d’un matériel standard. Les fournisseurs ne proposent pas de vendre du matériel spécifique dans le cadre d’une location de matériel d’entreprise qu’ils ne pourraient pas revendre après votre location.

Mais si vous obtenez l’aval d’une société de cautionnement mutuel ou d’une entité qui prend des garanties réelles ou personnelles, vous pouvez faire valoir certains aménagements. En effet, le bailleur peut vous vendre en crédit-bail matériel professionnel dont vous avez besoin pour votre activité.

Se baser sur le matériel qui vous intéresse !

Ensuite, pour choisir votre offre de location de matériel, vous pouvez aussi partir des matériels que vous souhaitez avoir dans votre entreprise. En principe, vous pouvez investir dans des équipements identifiables, amortissables ou durables.

Vous pouvez en outre vous procurer du matériel composé d’éléments incorporels comme les logiciels indispensables au fonctionnement de votre parc informatique par exemple. Mais dans tous les cas, l’investissement doit toujours être basé sur les trois critères de base ci-dessus.

Parmi les équipements que vous pouvez choisir, il y a les véhicules de transport qui peuvent être des voitures légères, des véhicules industriels ou des voitures de société. Il y a aussi le matériel de bureau comme les caisses enregistreuses, les téléphones ou les ordinateurs.

Les équipements d’impression tels que les plieuses et les photocopieuses sont aussi éligibles. Il en va de même pour les équipements tels que les chariots élévateurs à fourche ou les machines-outils. Sans oublier les logiciels comme les licences par exemple. élévateurs à fourche ou les machines-outils. Sans oublier les logiciels comme les licences par exemple.

Focus sur vos projets d’équipement !

En général, le leasing permet de financer des biens qui seront utilisés dans un cadre professionnel, c’est-à-dire au sein d’une entreprise si celle-ci ne souhaite pas contracter un prêt bancaire ou débourser ses propres fonds.

Au terme du bail, vous pouvez devenir propriétaire du matériel. Pour ce faire, il vous suffit de payer la valeur de rachat convenue dans les termes du contrat initial avec le bailleur.

Toutefois, le rachat est conseillé si vous envisagez d’acheter l’équipement sans délai. Il est également idéal si vous souhaitez devenir propriétaire tout en conservant la trésorerie de votre entreprise. Dans ce cas, vous devez restituer le matériel en bon état à la fin de votre bail.