Interdit bancaire et crédit : est-ce vraiment incompatible ?

Les transactions commerciales sont encore largement dominées par les pièces et les billets de banque. Pourtant, les transactions commerciales s’avèrent difficiles si l’auteur encourt une interdiction bancaire. Dans ce nouvel article, il est essentiel d’énumérer les quelques points concernant l’interdiction bancaire face à l’obtention de crédit.

Définition brève sur l’interdiction bancaire

Par définition, l’interdiction bancaire désigne une situation appliquée à tout individu qui a émis un chèque sans provision. Par cette raison, cette personne n’a plus le droit d’utiliser un carnet de chèque ni de carte bleu. Dans une situation de surendettement, elle ne devrait plus exercer toute activité bancaire. Cette sanction peut être énoncée par un juge compétent ou une décision de la banque de l’émetteur du chèque sans provision. L’interdiction bancaire peut durer jusqu’à 5 ans au maximum. Par conséquent, cette interdiction peut entraîner un enregistrement au fichier central des chèques ou sous l’appellation de FCC. À cause de cet enregistrement, tous les établissements bancaires ainsi que les autorités judiciaires sont au courant de cette interdiction. Ainsi, l’auteur de cette interdiction ne peut plus demander des crédits auprès des autres administrations bancaires. C’est pour cette raison, elle est dans l’obligation de redonner tous les chèques barrés en sa possession.

Critère d’éligibilité de crédit personnel suite à une interdiction bancaire

Il faut préciser que la banque gère deux sortes de registres distinctes qui n’ont pas les mêmes conséquences en matière d’interdiction bancaire. Le FICP ou fichier national des incidents des crédits aux particuliers enregistre tous les difficultés de paiement dans le cadre de remboursement d’une créance. Mais pour le FCC ou fichier central des chèques correspond à propos des chèques émis sans provision. Si une personne est répertoriée dans le FICP, il lui est possible d’octroyer des crédits auprès des autres établissements bancaires. Cependant si la personne est fichée dans le FCC, il est très rare d’obtenir des crédits bancaires en raison de l’interdiction bancaire.

Solutions pour une obtention d’un prêt personnel en cas d’interdiction bancaire

Deux solutions peuvent subvenir afin d’avoir un crédit personnel même si la personne est sanctionnée par une interdiction d’emprunter de crédit. Il existe le prêt personnel interdit bancaire pour les propriétaires. Dans cette situation, le propriétaire d’un immobilier peut mettre en gage son immeuble s’il veut obtenir un emprunt. Cependant, si la personne est locataire, elle ne peut pas obtenir un crédit personnel en cas d’interdiction bancaire. Dans ce cas, elle peut demander un octroi de crédit auprès des organismes de crédits en mettant en garantie un objet de valeur.

Comparez pour un crédit au meilleur taux
Puis-je cumuler les crédits ?